High Frequency Documentary

NDLR: Ceci est un article d’Olivier Ertzscheid, enseignant-chercheur (Maître de Conférences) en Sciences de l’information et de la communication. Extrait de son (excellent) blog Affordance.info. L’article est sous licence Creative Commons BY-NC-SA. Vous pouvez également le consulter à la source > http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2012/03/documentation-haute-frequence.html.

>>> Article chronophage. Prêt? A vos marques ? Bonne lecture !

Documentation haute fréquence

De retour du congrès FADBEN, vous trouverez ci-après mon pauvrepoint ainsi qu’un texte rédigé à partir d’icelui. Par parenthèse, la toute fin de ce texte (à partir de « OK c’est bien joli tout ça mais on fait quoi ») pourra être lue comme ma réaction au truc dont tout le monde parle en ce moment (non, pas Toulouse, le prof qui a pourri le web et piégé ses élèves et tout ça).

Bonne lecture (et grand merci à la FADBEN pour ce congrès de haute intelligence).

1996.

Nous sommes en 1996. Le web est âgé d’à peine 7 ans. Le premier outil de navigation grand public, Mosaïc, a 3 ans. John Perry Barlow rédige et publie la « déclaration d’indépendance du cyberespace » (https://projects.eff.org/~barlow/Declaration-Final.html), un texte qui reste emblématique de l’idéologie des « pionniers » et qui fut structurant pour toute une génération de primo-internautes. On peut notamment y lire ceci :

« Nous sommes en train de créer un monde ouvert à tous, sans privilège ni préjugé qui dépende de la race, du pouvoir économique, de la puissance militaire ou du rang de naissance.

Nous sommes en train de créer un monde où chacun, où qu’il soit, peut exprimer ses convictions, aussi singulières qu’elles puissent être, sans craindre d’être réduit au silence ou contraint de se conformer à une norme.

Vos notions juridiques de propriété, d’expression, d’identité, de mouvement et de circonstance ne s’appliquent pas à nous. Elles sont fondées sur la matière, et il n’y a pas de matière ici.« 

2012

Nous sommes en 2012. 16 ans plus tard, que reste-t-il de cette déclaration d’indépendance ? Un constat d’échec. Aujourd’hui, la plus grande partie du cyberespace est un monde fermé, propriété, contrôlé par le marketing, régi par un carcan de normes arbitraires, de lois liberticides et de technologies « privatives ». Un monde hyperterritorialisé sous le contrôle de quelques multinationales. En voici quelques (rapides) illustrations.

(suite…)

Continuer la lecture

Mike Godwin: « On ne peut pas accuser quelqu’un d’être un nazi en toute désinvolture »

NDLR: Ceci est un article de la journaliste Afifia Belabdoun extrait du site StreetPress.com. L'article est sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Vous pouvez également le consulter à la source > http://www.streetpress.com/sujet/21087-mike-godwin-on-ne-peut-pas-accuser-quelqu-un-d-etre-un-nazi-en-toute-desinvolture.…

Continuer la lecture
Fermer le menu