Le tatouage électronique arrive !

Le  grand prix 2013 du forum NetExplo à été remis cette année à la jeune chercheuse chinoise : Nanshu Lu (qui a fait ses études en Chine à l’université de Tsinghua).

Elle a développé un tatouage électronique, qui permettra le contrôler d’objet à distance, le suivi médical etc.

Surveiller les signes vitaux des patients et communiquer avec leur médecin grâce à des tatouages électroniques

Description : Développés à University of Texas à Austin, ces “tatouages électroniques” durables et souples s’intègrent à la peau. Ils peuvent suivre et transmettre les signes vitaux, mais aussi traduire des petits mouvements musculaires en commandes d’appareils électroniques. Par exemple, attachés au cou, les tatouages peuvent reconnaitre les mouvements effectués pour prononcer les mots « gauche », « droite » « en haut » et « en bas » pour contrôler un jeu. Le prototype mesure l’effort, la température et les signaux électroniques. Il est envisagé d’ajouter des LED pour émettre des signaux lumineux, ou d’adapter le dispositif à la médecine interne pour surveiller les maladies. NetExplo

Bon c’est plus proche d’un patch transparent que d’un tatouage cela dit. On colle le patch sur le corps et hop ! L’avantage de cette membrane de silicone, c’est qu’elle résiste à l’eau (pendant plus d’une semaine environ) et qu’elle est capable de « capter » les moindres de vos signe vitaux, comme le pouls, votre température et pourquoi les vibrations des cordes vocales. Toussssaaaaa transmis sans-fil.

Je me pose quand même la question suivante: comment la machine va différencier mes émotions, mes sentiments de mon état de santé réel ? Hum ? Quid ?

Pratique pour un hôpital, médecin, pour le suivit de leurs patients par exemple, mais aussi l’armée pour la santé de leurs troupes, une équipe de sport qui surveille la santé de ses joueurs, des gamers pour jouer au jeux-vidéos ultra-réaliste ou encore les entreprises avec les employés… Ah ah ah rigolez-pas ça on peut vite déraper, tellement la tentation en grande et vide juridique totale (pour le moment).

Il y a vraiment de quoi prendre peur en cas de dérive (ce qui arriver un jour fatalement…); le hacking de genre de d’objet, est digne de BigBrother, tout comme le NFC mais avec une montage d’information encore plus volumineuse et le tout « en live »… Et les constructeurs pourrait très bien s’appeler Apple, Nike, Samsung, Google, mais pas sur (voir la fin du billet) : plus que jamais nous sommes non plus au frontières du transhumanisme, mais à sa porte. Pour le meilleur et pour le pire. Amen !

Bon maintenant imaginer un peut le combo suivant : Google Glass + Smartwatch + Tatouage électronique + smartphone + GoPro + BIG DATA + Social Media + Réalitée Augmentée

Et qui ne nous dit pas qu’on pourra nous-même imprimer ces tatouage électronique avec nos imprimantes 3D ? Hum ? Science-Fiction, non je ne crois pas…

Voilà voilà 🙂

english Version

Pour en savoir plus :

Nanshu Lu

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.