[Livre] Sun Tzu – L’art de la guerre

Voici un livre dont je me m’étais fait la promesse d’écrire un billet sur celui-ci. Les livres pour être honnête c’est pas vraiment ma grande passion (ce qui est paradoxal sachant que je pourrais sans problème lire des kilomètres d’article sur l’actualité par jour); mais une fois n’est pas coutume, ici c’est différent.

Déjà parce que c’est un bon livre, et bien écrit et traduit (dans le sens ou je n’ai eut trop de problème pour le lire). Je ne vous dirais pas (par choix) quel traduction j’ai choisit. En effet, plusieurs traductions françaises existe sur ce livre, et certaines sont plus ou moins sujet à interprétation. Donc suivez votre flair, votre instinct.

  • -> Le corps de ce billet est extrait de la fiche Wikipédia sur le livre. J’ai enlevé certains liens et corrigé quelques phrases au passage.
  • -> Pour télécharger directement le livre, rendez-vous en bas de la page

Bonne lecture !

[hr]

L’Art de la guerre (en chinois : ????, pinyin : s?n z? b?ng f?, littéralement : « Stratégie militaire de maître Sun ») est le premier traité de stratégie militaire écrit au monde (vie siècle av. J.-C. – ve siècle av. J.-C.). Son auteur, Sun Tzu (??, s?n zi), y développe des thèses originales qui s’inspirent de la philosophie chinoise ancienne. C’est l’essence de la guerre psychologique

[hr_invisible]

L’auteur

La tradition associe l’Art de la guerre, à un général nommé Sun Tzu, qui aurait vécu à la fin du vie siècle av. J.-C., et serait entré au service du roi Helu de l’État de Wu. Selon Sima Qian, Sun Tzu aurait fait lire ses Treize chapitres au roi, avant de le conseiller lors de ses campagnes contre l’État de Chu.

Cette attribution a été contestée par des historiens chinois depuis la dynastie des Song, observant l’absence de toute mention de Sun Tzu dans les textes anciens (le Zuo zhuan notamment, qui décrit les guerres entre Wu et Chu), et le fait que les principes défendus par Sun Tzu sont plus adaptés à la période des Royaumes Combattants (ive siècle av. J.-C.), qu’à la période des Printemps et des Automnes. L’Art de la guerre fut alors attribué à un descendant supposé de Sun Tzu, Sun Bin, qui écrivit également des traités militaires.

Dans les années 1970, la découverte d’une tombe contenant plusieurs textes militaires a mis fin à cette hypothèse. Si elle ne permet pas de prouver l’existence historique de Sun Tzu, elle démontre l’existence de deux traités distincts :

  • le Sun Zi (??), également appelé Sun Wu Bingfa (????), ou Wu Sun Zi Bingfa (?????), attribué à Sun Wu, plus ancien (fin vie-début ve siècle av. J.-C.) ;
  • le Sun Bin Bingfa (????) également appelé Qi Sun Zi (???), attribué à Sun Bin, plus tardif (ive siècle av. J.-C.).

On pense aujourd’hui que l’Art de la guerre de Sun Tzu date du début du ve siècle av. J.-C..

[hr_invisible]

Description

L’ouvrage est fondé sur le principe suivant : gagner ou perdre une guerre ne se fait pas par hasard, ni par l’intervention des dieux ou des esprits. C’est une question de méthode et de stratégie. De bons principes stratégiques conduisent à la victoire, il est donc important de les étudier.

-> Il y a deux concepts de base dans ce traité :

  • d’abord, « prendre les possessions de l’adversaire en entier » (au début du chapitre 3), et les conserver – si possible – intactes, en particulier les civils, car l’ennemi d’aujourd’hui est le sujet de demain. Tout est relié, de sorte que la guerre faite à autrui a un effet (appauvrissement, morts) sur le pays où elle est faite au moment où elle est faite, mais aussi par la suite sur le monde qui l’entoure (destructions, rancunes, déstabilisation). Historiquement, cette idée se justifie par le fait qu’une guerre, du temps de Sun Tzu, opposait forcément des Chinois entre eux (les autres pays du monde étaient très mal connus). Le vainqueur récupérait les sujets du vaincu, car la notion d’ennemi héréditaire n’existait pas.
  • ensuite, le shi : ce mot renvoie au concept de l’engagement de forces anodines pour faciliter la victoire. Ce déploiement repose sur la préparation, le travail, la bonne connaissance du terrain et des forces en présence (par l’espionnage), et l’adaptation aux circonstances. Il s’agit de s’insérer dans le Tao, d’aller avec le flux.

-> Ce livre guide aussi le lecteur sur les cinq éléments à prendre en compte dans l’élaboration d’une stratégie:

  • la cause morale : le « Tao » adresse la moralité et la vertu d’une bataille ;
  • les conditions climatiques : le paradis est signifié par le « yin » et le « yang » de la pensée taoïste. Ces conditions se manifestent par le chaud et le froid ainsi que l’alternance des quatre saisons ;
  • les conditions géographiques : la terre comprend le proche et le loin, les terrains ouverts et les passages étroits, les plaines et les montagnes. Il est ici question de topographie et de prise en compte des variations de terrain utilisables selon les types de troupes engagées ;
  • le dirigeant : le commandant doit être sage, honnête, bienveillant, courageux et strict ;
  • l’organisation et la discipline : la délégation de l’autorité et les zones de responsabilité au sein d’une organisation doivent être parfaitement comprises. Les châtiments doivent être exemplaires tout comme les récompenses.

Sous l’influence du Taoïsme et du Yi Jing (le Livre des Changements) l’Art de la guerre énonce que l’harmonie entre ces cinq éléments est une condition préalable au succès d’une campagne. Il montre comment la réflexion peut mener à la victoire, comment l’analyse des faiblesses de l’ennemi peut fonder une tactique, si l’on sait les exploiter, et même les aggraver ; il met l’accent sur la psychologie du combat et sur l’importance de la ruse et de la fuite.

[hr_invisible]

Un art de vivre

Ces principes stratégiques sont appliqués au domaine militaire, mais peuvent l’être aussi à celui des affaires, de la politique ou de la société. Ce vieil ouvrage apparaît ainsi étonnamment moderne par ses dimensions psychologiques et morales.

[hr_invisible]

Positionnement par rapport aux stratèges européens

L’Art de la guerre, déjà introduit en Europe en 1772 par Joseph-Marie Amiot qui avait traduit le titre comme Les treize articles de Sun-Tse, est encore étudié aujourd’hui dans les écoles militaires occidentales, ce qui donne l’occasion de comparer cet enseignement à celui d’autres stratèges. Cette comparaison est difficile, car Sun Tzu reste très « théorique » et n’édicte pas de « procédures » comme dans les ouvrages occidentaux.

[hr_invisible]

Chapitres

Une grande partie de l’ouvrage a été perdue. Il reste treize chapitres (certains concepts se retrouvent sous diverses formes dans plusieurs chapitres).

  1. De l’évaluation (??, Sh?jì)
  2. De l’engagement (??, Zuòzhàn)
  3. Des propositions de la victoire et de la défaite (??, Móug?ng)
  4. De la mesure dans la disposition des moyens (??, J?nxíng)
  5. De la contenance (??, B?ngshì)
  6. Du plein et du vide (??, X?shí)
  7. De l’affrontement direct et indirect (??, J?nzh?ng)
  8. Des neuf changements (??, Ji?biàn)
  9. De la distribution des moyens (??, Xíngj?n)
  10. De la topographie (??, Dìxíng)
  11. Des neuf sortes de terrains (??, Ji?dì)
  12. De l’art d’attaquer par le feu (??, Hu?g?ng)
  13. De la concorde et de la discorde (??, Yòngjiàn)

[hr_invisible]

Historique

C’est un jésuite, membre éminent de la Mission jésuite en Chine, le père Joseph-Marie Amiot qui a traduit et fait connaître cet écrit en Europe en 1772 (sous le nom les Treize Articles), d’où il s’est rapidement diffusé vers les cours royales et les académies militaires. Ses idées, ignorées durant les époques de guerre totale et de conflits frontaux, ont retrouvé une actualité en inspirant les grandes guérillas anti-coloniales chinoises et vietnamiennes, notamment, et sont aujourd’hui reprises par les stratèges asiatiques et américains de la guerre économique et de la guerre psychologique.

[hr]

Plusieurs traductions françaises existent, et m’inscrivant dans une logique d’une première approche de l’oeuvre, voici plusieurs versions à votre disposition.

Lire / télécharger sur Ebooksgratuits :

  • [ilink url= »http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=767&format=mp » style= »download »]Mobipocket[/ilink]
  • [ilink url= »http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=767&format=pr » style= »download »]eReader[/ilink]
  • [ilink url= »http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=767&format=pdf » style= »download »]PDF[/ilink]
  • [ilink url= »http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=767&format=so » style= »download »]Word[/ilink]
  • [ilink url= »http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=767&format=html » style= »download »]HTML[/ilink]
  • [ilink url= »http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=767&format=lrf » style= »download »]Sony Reader[/ilink]
  • [ilink url= »http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=767&format=epub » style= »download »]ePub[/ilink]

Ecouter le livre au format audio (enregistrement sous licence Creative Commons BY-SA)

Acheter-le en version papier:

Pour aller plus loin, je vous invite a jeter à découvrir le blog Sun Tzu France à cette adresse: http://suntzufrance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.