Comment sauver l’humanité avec une conférence mondiale

Voilà vingt-huit ans que la France n’avait pas accueilli l’événement. Depuis le 22 et jusqu’au 28 juillet, un millier de chercheurs sont réunis, au Palais des congrès de Paris, pour la 35e Conférence internationale sur la physique des hautes énergies (Ichep), le rendez-vous bisannuel de la discipline, à laquelle les équipes les plus en pointe réservent leurs derniers résultats.

Vedette de cette édition, le grand collisionneur d’hadrons (Large Hadron Collider, LHC) de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) de Genève. Depuis le 30 mars, l’accélérateur de particules fonctionne avec une énergie de collision entre protons de 7 millions d’électrons-volts (tera-électrons-volts ou TeV). Pulvérisant le record jusqu’alors détenu par le Tevatron américain du Fermilab de Chicago, limité à 2Tev.

>>> Lire la suite de l’article du journaliste Pierre Le Hir sur LeMonde.fr

Source: Le Monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.