Islande : retour de l’enfer

L’Islande : la frontière la plus occidentale de l’Europe. La dernière île du continent conquise par l’homme, celle à la plus faible densité démographique, la plus grande concentration de volcans actifs au monde.

La liste des superlatifs est quasi intarissable. Certains réchauffent le coeur des Islandais. D’autres, leur glace le sang : en 2008, le FMI a désigné la faillite des banques islandaises comme le plus grand crash financier de l’histoire à l’échelle d’une économie.

Source : Euronews

One thought on “Islande : retour de l’enfer”

  1. oO
    Sur la fin, ils veulent rejoindre l’UE ? Très mauvaise idée je pense :/.

    Autrement l’islande a bien été le seul pays à ne pas avoir aidé les banques, disant que « ce n’était pas le problème de l’état ».

    C’est ça le soucis, quand on donne tout le système monétaire central d’un pays à quelques privés qui s’amusent avec.

    Ce que je note dans la vidéo, c’est surtout que :
    – le gouvernement ne s’était pas préparé à une crise, que ce pays n’avait jamais eu
    – mais que le peuple agit et propose lui même des idées au gouvernement
    – et que ça semble marcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.