Et si les murs des maisons produisaient de l’électricité?

Les nanotechnologies permettent la multiplication des supports de production d’énergie

[EXTRAIT] Dans cinq ou six ans, le papier peint posé sur les murs des appartements devrait produire… de l’électricité. Vers 2012-2013, un simple sticker collé sur un ordinateur pourrait lui fournir l’énergie nécessaire à son fonctionnement. Et dès 2011, il suffira de glisser un téléphone portable dans une housse exposée à la lumière (naturelle ou artificielle) pour le recharger. Ce sont en tout cas les voeux les plus chers de Nanohynk. Cette start-up, passée par l’incubateur Impulse mais aujourd’hui basée à la pépinière de Meyreuil, est le produit d’une rencontre improbable. Celle de Jorg Ackermann, chercheur au CNRS, membre du Centre interdisciplinaire de nanosciences de Marseille, et de Corinne Versini:

« Après des études de chimie, j’ai travaillé dans tous les secteurs de la microélectronique, de la production à la commercialisation« , relate-t-elle. Mais cette femme vive et alerte a « envie d’autre chose« , et de « faire quelque chose pour la planète« .

>>> Lire la suite sur le site du journal LaProvence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.