Familles sans abri : le coup de gueule de l’hôpital Debré

[…] A 6h30, elle quitte les urgences pédiatriques, un sac et son enfant dans les bras, et se prépare à une nouvelle journée d’angoisse : où dormira-elle ce soir ? Depuis les coupes dans le budget du Samu Social, le 115 connaît d’énormes difficultés à prendre en charge les familles sans abri. Pour éviter la rue, des femmes avec leurs enfants trouvent donc refuge dans les services d’urgence des hôpitaux parisiens. […]

Source : Elle.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu