Nanomondes – L’infiniment petit au service de l’électronique

Christian Schönenberger conduit le Swiss Nanoscience Institute et enseigne la physique expérimentale à l’Université de Bâle. Le professeur a découvert que la manipulation de nano-objets, notamment de molécules, avaient des propriétés de conduction électrique comparables à celles des semi-conducteurs et des métaux conventionnels.
Les nano-conducteurs pourraient ainsi bientôt être utilisés dans des ordinateurs quantiques, ce qui laisse présager des puissances incroyables, capables de déchiffrer des informations cryptées les plus impénétrables…
(SCIENCEsuisse est une production de SRG SSR idée suisse, en collaboration avec le Fonds national suisse)

Source : SwissInfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.